AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Flagrant délit [Maria Von der Kreuz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Iakov Arseni
897264 Chef de la Spug
avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 17/12/2010
Age : 27
Localisation : Toulouse-France

Votre personnage
Âge: 31 ans
Cellule/Chambre: 2
Bloc-notes:

MessageSujet: Flagrant délit [Maria Von der Kreuz] Ven 6 Mai - 1:30

Je me rappelle de cette situation dans la cellule, une expérience assez étrange. Les bras sur les barreaux de la fenêtre donnant sur un ciel gris et un océan déchaîner. Nous allons encore avoir droit à une tempête. À vrais dire j'aime ça. Le fracassement des vagues contre les murs de Sadismus, les éclaires éclatent au-dessus des murs de béton, embrasent le ciel comme un coup de feu la nuit. Je me demande si mon intérêt pour les éclaires est directement lié à mon fanatisme pour les armes à feu. Au final cela n'a pas d'importance ...

J'entends des pas dans le couloir, je me retourne et vois un groupe de quatre prisonniers passer. Fausse alerte, ce n'était pas mon client.

En devant chef de la Spug je m'attendais a géré des situations de crises, à m'occuper des débordements les plus importants, mais de part le manque d'effectif je me retrouve à faire le sale boulot. Dealer de la coque, rien de plus dégradant que de devoir vendre cette merde pour un gang qui s'épuise. J'ai l'impression de suffoqué avec la Spug. Plus de sucre mes araignées ce compte sur les doigts de la main, même pas une personne de confiance sur qui compter. Bon sang où son passé tous ces gens ? Pourquoi disparaître maintenant ? Et pourquoi autant de personnes ?

Un éclaire claque, suivie du rugissement du ciel, un déchirement puissant. Parfait.


- "Iakov ?"

Me dit une voix hésitante. Mon client. Je me tourne doucement laissent glisser les bras sur les barreaux, le poing serrer. Je ne dis rien et m'avance vers ce déchet. Ma main l'attrape et l'amène en face de mon visage.

- "Ecoute moi bien tas de merde ! Pour toi c'est : Monsieur ou Monsieur Arseni, Piger ?! Qui est tu pour m'appeler par mon prénom ?" lui-dit je les dents serrer.

Il n'y a plus de respect, il faut encore se salir les mains et faire peur pour être respecté. C'est la loi chez les animaux, c'est la loi chez les hommes. Le jeune prisonnier me vomis quelques mots. Je le fis répéter.

- "Je m'appel Josh Maverik ... Meu ... Monsieur Arseni ..." me répéta-il d'une voix tremblante.

Au moins il apprend vite. Je jette le petit prisonnier en carton qui me sert de client. Il m'explique qu'il vien de la part d'un autre prisonnier. Malin. S'il y a un pépin c'est le petit qui ramasse et pas lui. Merde ! Une idée me passe par la tête, c'est un mec qui a surement un peu d'influence dans Sadismus, si c'est le cas, la Spug est menacée. J'essaye d'interroger le petit mais rien n'y fait. "L'autre" comme je viens de la baptiser, doit lui faire plus peur. Cette histoire ne sent pas bon je suis préoccupés, je lui tends la drogue et il me remets l'argent. J'entends des pas. Je planque vite l'argent, mais mon instinct me hurle de courir. Ce que je ferrai si nous n'étions pas pris dans ce sombre cul de sac.

Un éclaire. Un dénouement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria Von der Kreuz
5555 Crocodile Végétarien
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 22/05/2010
Age : 42
Localisation : Dans un coin de la prison.

Votre personnage
Âge: 34
Cellule/Chambre: 4
Bloc-notes:

MessageSujet: Re: Flagrant délit [Maria Von der Kreuz] Ven 6 Mai - 15:28

Je venais de sortir faire la Ronde de Nuit mon mp3 sur les oreilles me faisant passer mes morceaux de musique classique favoris...

~ Ave Maria! Jungfrau mild,
Erhöre einer Jungfrau Flehen,
Aus diesem Felsen starr und wild
Soll mein Gebet zu dir hinwehen.
Wir schlafen sicher bis zum Morgen,
Ob Menschen noch so grausam sind.
O Jungfrau, sieh der Jungfrau Sorgen,
O Mutter, hör ein bittend Kind!
Ave Maria! ~

Morceau des plus apaisant, et surtout, il me rappelle la Patrie...Je souris doucement de bien être et m'allume une cigarette puis ouvre ma fiole de schnaps.

Le silence des couloirs...Le calme des nuits de tempêtes. Je n'allume pas ma torche et marche dans le noir en laissant résonner dans tout mon coeur mon tendre Ave Maria.

J'observe toutefois avec la vigilence d'un prédateur le moindre mouvement suspect., l'uniforme mis à la perfection et mon manteau de vinyl par dessus cachant mon arsenal miniature. Je suis prête à dégainer mon couteau d'assaut dans l'obscurité dès que la moindre agression sera tentée que ce soit envers ma personne ou une autre.

J'aperçois au loin un homme fin collé au mur. Tremblant et craintif, il scrute de tout les côtés, cherchant probablement à éviter un gardien. Pauvre idiot...Il ne fallait pas te mettre à la lumière de la lune à ce moment là. Je souris tel un saurien, dont on me donne fréquamment le nom. Lui. Il est suspect.

Entre temps...La Chevauchée des Walkyries résonne à mes oreilles , agrandissant mon sourire d'un air sadique. Ce morceau me motive et je suis, dans le noir complet, ma pauvre proie qui ne se doute de rien. Il ferait mieux de se méfier de l'ombre que de chercher le bruit...

Cachée derrière un mur je surprends la conversation qu'il entretiens avec...Surprise ! Iakov Arseni.

- "Ecoute moi bien tas de merde ! Pour toi c'est : Monsieur ou Monsieur Arseni, Piger ?! Qui est tu pour m'appeler par mon prénom ?"

J'entends un BAM et déduis qu'il a du le coller au mur sous l'énervement. Pas mal...Il veut être respecté...Cependant...C'est facile de se faire respecter d'un faible.

- "Je m'appel Josh Maverik ... Meu ... Monsieur Arseni ..."
Bien...J'ai mes deux noms...Je souris doucement et attends qu'on m'offre LA raison de les attraper comme le crocodile que je suis.

J'entends le bruit d'un sachet et sort de ma cachette en braquant ma torche allumée sur eux. Mes deux proies échangeaient drogue et argent.

-ON BOUGE PLUS BANDE DE SCHWEIN HUND !

Je brandis mon arme de service sur eux et souris.

-Contre le mur...SCHNELL !

Je plaque le plus faible contre le mur et souris à Iakov.

-Tiens tiens tiens...Si jé n'ai pas de la chanze...Lé chef de la Spug. Que fais-tu ici ?
_________________
Maria et son humeur : http://www.youtube.com/watch?v=HuQyYsOafo0

Thème de Maria : http://www.youtube.com/watch?v=as5si-f9PUI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iakov Arseni
897264 Chef de la Spug
avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 17/12/2010
Age : 27
Localisation : Toulouse-France

Votre personnage
Âge: 31 ans
Cellule/Chambre: 2
Bloc-notes:

MessageSujet: Re: Flagrant délit [Maria Von der Kreuz] Ven 6 Mai - 22:35

Le claquement du tonnerre est accompagner par le cris germanique furieux d'une gardienne brandissent une torche dans notre direction. L’abruti c'était fait repérer ! Une autre sensation désagréable, un frissonnement qui me caresse le dos tel le file meurtrier d'un couteau. Et si "l'autre" me l'avait envoyer juste pour me mettre dans le pétrin ? Merde Iakov tu deviens paranoïaque !

- "Contre le mur...SCHNELL !" hurle la nouvelle venue en plaquant mon camarade d'infortune contre le mur.

Mon sang n'a pas fait un tour que j'ai déjà reculer. J'évite de me montré menacent mais je suis prêt.

- "Tiens tiens tiens...Si jé n'ai pas de la chanze...Lé chef de la Spug. Que fais-tu ici ?" me fait-elle avec un large sourire qui me fait froid dans le dos.

- "Bel accent !" dit-je en souriant "C'est trop bête mais je ne suis plus chef de la Spug, j'ai cédé le pouvoir il n'y a pas long temps et je regardais simplement la tempête."

Jolie coup de bluff Iakov mais elle a rien gober, ça se vois dans c'est yeux. Je commence a faire doucement le tour, essayant de sortir de ce piège qu'est devenue ce cul de sac. Un autre éclaire suivie du tonnerre efface littéralement ce que voulais dire le jeune prisonnier, lier a sont prédateur.

- "Un si bel accent, vous devais être la gardienne Von der Kreuz je me trompe ? On ma raconté des choses intéressantes a votre sujet : ex-SS, vous avez du mal a contrôler votre fureur. Vous n'avez ni parents ni famille. Cela nous fait un point commun."

Je continuer a faire le tour du prédateur et continuais a parler pour faire diversion, j'y suis presque mais j'ai épuiser mon stock d'information. C'est dernière on déjà était très difficile a obtenir. Je vais continuer a bluffer, quant on a plus de carte en main on à pas le choix.

- "Il n'y avais pas une histoire avec un homme que vous aimiez ?" dit-je d'un ton volontairement sarcastique.

Il y a toujours un homme. Un nouveau flash de lumière suivis d'un grondement terrible surgis à nouveau comme pour ponctuer l'acte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria Von der Kreuz
5555 Crocodile Végétarien
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 22/05/2010
Age : 42
Localisation : Dans un coin de la prison.

Votre personnage
Âge: 34
Cellule/Chambre: 4
Bloc-notes:

MessageSujet: Re: Flagrant délit [Maria Von der Kreuz] Mer 15 Juin - 19:11

- "Bel accent !" dit-il en souriant "C'est trop bête mais je ne suis plus chef de la Spug, j'ai cédé le pouvoir il n'y a pas long temps et je regardais simplement la tempête."

C'est qu'elle n'a presque pas peur ma prise ! Je souris et le regarde d'un air qui parle à la place de mes lèvres. Tu te fous de moi Iakov ? Tu crois franchement que tu va me filer entre les doigts avec un aussi simple coup de bluff ? C'est un peu comme ces types qui se font prendre en flagrant délit de vente de drogue et qui dès qu'on trouve des choses compromettantes nous sortent : "C'est pas à moi. Je le garde pour un copain !"

- "Un si bel accent, vous devais être la gardienne Von der Kreuz je me trompe ? On ma raconté des choses intéressantes a votre sujet : ex-SS, vous avez du mal a contrôler votre fureur. Vous n'avez ni parents ni famille. Cela nous fait un point commun."


Je souris doucement alors qu'il me tourne autour. L'autre tantouse s'est évanouie sous la frayeur. Bah...Au moins il ne me gênera plus. Hey...Mais c'est qu'il saurait presque toute ma vie ce petit salopard ! Je souris alors qu'il déballe mon passé et mes traits de caractère en me faisant presque passer pour son double au féminin. Mais t'as cru quoi ?

-Ouah mais j'pensais pas que le chef de la Spug était aussi un Stalker. T'as pas pris des photos de moi en cachette j'espère !

Je souris méchamment. Mais je sais bien que ma petite vanne ne le stresse pas. Au contraire, nullement démonté, mon adverse se permet de chercher je ne sais quoi pour me blesser.

- "Il n'y avais pas une histoire avec un homme que vous aimiez ?" dit-il d'un ton sarcastique.

Bon assez joué. Je le plaque au mur et lui place mon couteau sur la joue.

-Chéri...Pour qu'un mec marque ma vie...Il faut qu'il ait plus de 21 cm et des noisettes dans le calbut c'est assez clair pour toi kleine pimmel ?
Je souris méchament et entaille légèrement sa joue pour gouter ensuite le sang qui a couvert ma lame. Je léchais celle-ci tout en le plaquant au mur le tenant par le col, un genou entre ses jambes prêt à lui écraser les burnes.

-Bon...C'est quoi ton problème ? T'as rien d'autre à foutre que dealer la nuit ?

_________________
Maria et son humeur : http://www.youtube.com/watch?v=HuQyYsOafo0

Thème de Maria : http://www.youtube.com/watch?v=as5si-f9PUI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iakov Arseni
897264 Chef de la Spug
avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 17/12/2010
Age : 27
Localisation : Toulouse-France

Votre personnage
Âge: 31 ans
Cellule/Chambre: 2
Bloc-notes:

MessageSujet: Re: Flagrant délit [Maria Von der Kreuz] Ven 17 Juin - 3:40

Me voilà contre le mur avec un couteau sur la joue. Bien jouer Iakov, te voilà encore dans une situation désagréable, décidément tu accumule les problème ces derniers temps. La gardienne germanique m’entaille avec sont couteau et lèche mon sang. Super. Une psychopathe.

- « Bon...C'est quoi ton problème ? T'as rien d'autre à foutre que dealer la nuit ? »

- « Bien non, figurez vous que l’on nous laisse tellement d’occupation … »

Iakov tes sarcasmes te perdront. Un sourire narquois s’affiche alors sur mon visage.

- « Il est vrais que je ne pensais pas que ma viré nocturne commencerais aussi bien, être plaqué contre le mur par une aussi charmante créature ! »

Créature avec un sérieux problème mental. Un déluge commence dehors, la pluie fracasse les flancs de la prison de Sadismus et des gouttelettes entre par la fenêtre pas très loin de nous. Un coups de tonnerre souligne le bruit des vagues se fracassent sur les rivages de pierre de l’île prison. Cadre idéal pour une salle nuit.

Comment vais-je me sortir de ce pétrin ? La réputation de Maria la précède et si je m’en sors idem j’aurais une chance de cocu. Mon doigt touche quelque chose de froid et dure. Aïe ! Je viens de me couper ! Un couteau ! Aller Iakov ! Action, réaction attend qu’elle parle et dégage toi de là !

L’occasion se présente ! J’en profite pour lui piquer une lame et elle me place un sérieux coup de genou dans les parties. Je m’effondre sur le sol, laissant tomber ma chance. Merde ! Cette situation me fait haïr d’être un homme. Une faiblesse si évidente ça en est frustrant ! Le tonnerre déchire encore le ciel, comme pour symboliser l’élancement douleur placer dans mon entre jambe.

Je tante alors de me relever en poussant quelques gémissement de douleur. Attend ma grande ! Ce n’est que le premier round !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria Von der Kreuz
5555 Crocodile Végétarien
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 22/05/2010
Age : 42
Localisation : Dans un coin de la prison.

Votre personnage
Âge: 34
Cellule/Chambre: 4
Bloc-notes:

MessageSujet: Re: Flagrant délit [Maria Von der Kreuz] Ven 17 Juin - 15:32

- « Bien non, figurez vous que l’on nous laisse tellement d’occupation … Il est vrais que je ne pensais pas que ma viré nocturne commencerais aussi bien, être plaqué contre le mur par une aussi charmante créature ! »

Je souris mais mon sourire cache mon agacement léger.

-Garde tes sarcasmes Schwula...

Tu va vite me faire perdre patience...Je suis sympa mais faut pas abuser... Ma proie s'agite et attrape une de mes lames. Réaction reptilienne immédiate, mon genou part sans pitié écraser les bourses de ma victime.

-Tu crois pouvoir m'atteindre ?

Je souris d'un air sadique alors qu'il rampe en gémissant par terre. Je lui mets un coup de pied dans les côtes.

-Mais j'ai fait la guerre gamin ! LA GUERRE ! Tes petites ruses ne m'auront pas comme ça.

Je m'assois sur lui en souriant alors que le pauvre essaye de se relever. Blasée, je lui mets ma lame sous la gorge.

-Je répète ma question...T'as plus de larbins que tu te mets à dealer toi même ?

Il est vrai que depuis le départ de Cookie...La Spug n'est plus ce qu'elle était...Je souris et sors ma fiole de schnaps pour en boire une gorgée.

-Tu sais...Je suis capable du meilleur comme du pire...Sois franc pour une fois dans ta vie ! Tu sais si tu te mets à dealer toi-même je vais finir par faire de toi un esclave sexuel...

Je ris sadiquement.

-J'imagine la tête de tes sucres ! Leur patron mit au trottoir par une gardienne...

Je bluffe...Ca ne se voit pas. Néanmoins...J'admets qu'il n'est pas laid...J'me le ferai bien...
_________________
Maria et son humeur : http://www.youtube.com/watch?v=HuQyYsOafo0

Thème de Maria : http://www.youtube.com/watch?v=as5si-f9PUI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iakov Arseni
897264 Chef de la Spug
avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 17/12/2010
Age : 27
Localisation : Toulouse-France

Votre personnage
Âge: 31 ans
Cellule/Chambre: 2
Bloc-notes:

MessageSujet: Re: Flagrant délit [Maria Von der Kreuz] Mer 3 Aoû - 2:16

Aïe …

Décidément cette Maria à vraiment la niak ! Heureusement que j’ai plus d’un tour dans mon sac. Il faut toujours une lame qu’il faut qu’ils trouve et une de secours, je n’avait fait tomber que la lame que je voulais qu’elle voie seulement l’autre est bloquer entre ma cuisse et ma main, j’ai l’impression que le fil de la lame le tranche lentement la jambe. Pourquoi cela ne se passe jamais comme dans les manuelles ?!

- « Je répète ma question...T'as plus de larbins que tu te mets à dealer toi même ? … Tu sais...Je suis capable du meilleur comme du pire...Sois franc pour une fois dans ta vie ! Tu sais si tu te mets à dealer toi-même je vais finir par faire de toi un esclave sexuel... »

Elle se met a rire.

- « J'imagine la tête de tes sucres ! Leur patron mit au trottoir par une gardienne... »

Maria Von der Kreuz tu n’est pas la seule à avoir un pète au casque ! Il est dans gens dans cette prison qui sont las de cette vie de mort vivant, je fais partie de ces gens !

- « Faire le trottoirs me gênerais, surtout que j’ai facilement tendance a m’enrhumé. »

Je recommence avec mes sourires ironiques.

- « Par contre me retrouver au lit avec une si jolie demoiselle me déplerrais pas je doit l’avouer et si vous voulez de la franchise, oui j’était en train de dealer, pas le choix par les temps qui court »

J’essais de jouer franc jeu mais je ne sais pas si ça va changer grand-chose a ma situation. Un coup de tonnerre viens souligner la situation et la lumière de l’éclaire céleste fait briller la lame d’acier de la gardienne. Je commence à avoir mal a la jambes.

Ce n’est pas permis d’être autant malchanceux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria Von der Kreuz
5555 Crocodile Végétarien
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 22/05/2010
Age : 42
Localisation : Dans un coin de la prison.

Votre personnage
Âge: 34
Cellule/Chambre: 4
Bloc-notes:

MessageSujet: Re: Flagrant délit [Maria Von der Kreuz] Ven 19 Aoû - 15:20

- « Faire le trottoir me gênerais, surtout que j’ai facilement tendance a m’enrhumé. »

Mais c’est qu’il continue avec ses sarcasmes le gamin ! J’esquisse une moue agacée jusqu’à ce que j’entende une flatterie qui pour une fois est la bienvenue.

- « Par contre me retrouver au lit avec une si jolie demoiselle me déplairais pas je dois l’avouer et si vous voulez de la franchise, oui j’étais en train de dealer, pas le choix par les temps qui court »

Ma foi…Ca fait un sacré bout de temps que je n’ai pas eu d’amant…Je souris. Pourquoi pas ?

« Au moins tu avoues… »

Je lui mets gentillement les menottes et le soulève pour découvrir une petite flaque de sang…DE SANG ?! Oo

« Mais dis-moi le mioche ! Tu saignes ?! »

En bonne ex-infirmière je recherche la source de ce sang et trouve une plaie au niveau de la jambe.

« Ah bah bravo ! Tu vois ! Si tu ne sais pas jouer avec les couteaux n’en utilise pas. »

Et je peux pas l’emmener à l’infirmerie à cette heure…

« Bon Gamin ! Tu va venir dans ma chambre. T’as du bol j’ai du temps libre et du matériel médical… »

En le tenant par la chaine de la menotte, je le pousse vers ma chambre. Première fois que j’accueille un détenu tiens…

_________________
Maria et son humeur : http://www.youtube.com/watch?v=HuQyYsOafo0

Thème de Maria : http://www.youtube.com/watch?v=as5si-f9PUI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iakov Arseni
897264 Chef de la Spug
avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 17/12/2010
Age : 27
Localisation : Toulouse-France

Votre personnage
Âge: 31 ans
Cellule/Chambre: 2
Bloc-notes:

MessageSujet: Re: Flagrant délit [Maria Von der Kreuz] Lun 22 Aoû - 21:10

Bien sur que j’avoue je n’ai pas vraiment le choix. J’entends le cliketi des menottes dans mon dos. Je n’aime pas perdre le contrôle d’une situation et encore moins me retrouver dans une position comme celle-ci … Ma jambe me fait souffrir de sur croix, et je sent un liquide chaud couler et imprégner mes vêtements. Après m’avoir menotte la gardienne me soulève, j’accompagne mon mouvement avec un râle étouffer.

- « Mais dis-moi le mioche ! Tu saignes ?! »

Jolie déduction belle blonde …

- « Ah bah bravo ! Tu vois ! Si tu ne sais pas jouer avec les couteaux n’en utilise pas. »

Il y a une différance entre ne pas savoir jouer avec un couteau et se faire plaquer sur le sol par une gardien cinglé alors qu’on viens de lui voler une lame … Elle examine pour tant ma plais avec un regard qui pourrais être un regard inquiet …

- « Bon Gamin ! Tu va venir dans ma chambre. T’as du bol j’ai du temps libre et du matériel médical… »

Dans sa chambre ?! Merde ! Comment sauver ma peau maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Flagrant délit [Maria Von der Kreuz]

Revenir en haut Aller en bas

Flagrant délit [Maria Von der Kreuz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sadismus Jail :: Sadismus [derrière le barbelé] :: Étage principal :: Aile des prisonniers :: Couloirs-