AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Koenraad Von Uelzen...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Koenraad Von Uelzen
0222
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 25
Localisation : Lille, France

Votre personnage
Âge:
Cellule/Chambre:
Bloc-notes:

MessageSujet: Koenraad Von Uelzen... Jeu 3 Fév - 7:52

Nom : Von Uelzen

Prénom : Koenraad (Koenraad Joord Stein Markus Lodewijk)

Matricule : 0222

Âge : 28 ans

Sexe : Masculin

Date de naissance : 08/01/1982

Origine : Allemand-Néerlandais

Histoire :

Je suis né à Hamburg, Allemagne le 8 Janvier 1982, deuxième et avant-dernier enfant de Rainer Von Uelzen et de Katrijn Van Wynendaele-Von Uelzen.

Koenraad Joord Stein Markus Lodewijk Von Uelzen, ça c’est ma dénomination complète. Je suis certain que vous vous dites que c’est un peu… Chargé, non ? Pour ma part, je n’ai pas honte de mes origines, au contraire, la haute-société et le luxe sont toute ma vie.


J’ai eu une éducation stricte, mais complète. Mon père était ambassadeur d’Allemagne à Amsterdam, ma mère, elle, pouvait se permettre de vivre sur de considérables rentes, mais préférait aider mon père à l’ambassade comme secrètaire. Le but de notre mère ? Amasser encore plus d’argent… Notre avenir se voyait tracé dès notre naissance. Notre père s’asseyait sur sa causeuse Louis XVI, croisait les jambes et nous considérait un à un, nous qui jouions sur le grand tapis de velours du salon privé.

« Henk, tu seras ambassadeur » commençait-il.
« Koenraad, toi aussi tu deviendras ambassadeur »
« Cäcilie, tu épouseras un notable »


Puis il bombait le torse avec fierté et débutait la lecture du journal. Tout ce que je sais, c’est qu’à cet âge, je n’y comprenais rien. Je le regardais quand même avec un soupçon d’admiration dans les yeux.

Tous les matins, une bonne nous réveillait, tandis qu’une autre s’activait en cuisine pour préparer la grande table, et qu’une dernière nous lavait et nous préparait, un à un. Pomponnés, habillés des matières les plus nobles, nous mangions avant de recevoir le précepteur qui nous faisait cours. Pas question pour nous d’aller à l’école avec d’autres enfants !
A la maison, nous parlions peu avec nos parents, tantôt trop occupés, tantôt étrangement muets.
Alors je restais collé à mon frère, mais malgré notre complicité fraternelle, la compétition prit rapidement le dessus.
Plus nous grandissions, plus nous tentions de nous voler la vedette. Paraître, toujours paraître.
Après le « lycée », j’intégrais, à l’instar de mon frère, une grande école.

A l’âge de 20 ans, notre sœur épousa un certain Roeland Van Der Bruikke, notable ET consul. Il paraissait stupide, mais s’accordait parfaitement avec ma sœur, tout aussi écervelée.
Elle était certes écervelée, je ne pouvais pas m’empêcher de la protéger. A l’âge de 12 ans, Cäcilie a commencé à avoir des insomnies terribles et des crises d’angoisse impressionnantes. Lorsque ça n’allait pas, elle se réfugiait dans mes bras. Maintenant qu’elle est partie avec son mari, elle m’oublie et ne m’a encore jamais remercié. Ces femmes, je vous jure !

Mon frère épousa, avant la fin de ses études, la fille d’un grand investisseur dans l’automobile. Elle avait soi-disant reçu une éducation irréprochable, mais j’en doutais fortement. Même une huître savait mieux s’exprimer !

Et moi, j’avais 22 ans, et le mariage ne m’intéressait pas le moins du monde. Je crois avoir toujours un peu été à l’écart. Je faisais mes études, mais j’étudiais et travaillais à temps partiel dans un petit centre carcéral. Je voulais me faire un peu d’argent par moi-même et ne plus vivre totalement aux dépens de l’argent de mes parents. On m’avait donc offert un poste de surveillant dans les quartiers masculins. Je n’y travaillais que peu, mais c’était assez pour se rendre compte des terribles conditions de vie de la prison, et des problèmes que rencontraient les prisonniers (et des problèmes qu’ils créaient)…
Sinon, ma vie à l’université ? Un peu trop de monde pour quelqu’un qui n’avait eu cours que chez lui, seul avec un professeur. Oh, et puis il y avait…


Les filles ?


Euh, vous voulez parler de ces sangsues ? (Elles ne le sont pas toutes, je précise…)
Bah… J’ai quand même vécu quelques aventures… Une néerlandaise, une italienne et une danoise. Je préfère les calmes nordiques aux frénétiques sudistes !
C’est pas terrible, mais les femmes intéressantes sont difficiles à trouver. Vous ne trouvez pas ?

Quoi qu’il en soit, j’ai fait de très bonnes études que j’ai terminées à 26 ans.
Enfin libéré du fardeau de travail que représentaient les études, je quittais la villa familiale pour rejoindre ma ville natale, Hamburg, et y travailler en tant qu’ambassadeur des Pays-Bas.
Je n’eus plus de nouvelles de ma sœur, mais gardais le contact avec mon frère que j’avais enfin « dépassé ».

Mais décidément, je n’appréciais pas tant l’Allemagne que ça… Je sortais quand même, comme les gens de mon âge, mais je n’en avais aucune réelle envie. En plus, je m’ennuyais dans mon immense bureau malgré les parties d’échecs passionnées entre Mark Staffenberg et moi.
C’est pourquoi j’ai décidé, il y a peu, de faire une pause et de tenter autre chose. Quelque chose de totalement différent. J’ai suspendu mon métier d’ambassadeur en Allemagne, et avant de repartir pour le pays du Gouda et du vélo, j’avais repéré –je ne sais plus où- une annonce.
Une prison du nom de SADISMUS recrutait des gardiens. Il y avait un avertissement en dessous ; apparemment les prisonniers y sont de la pire espèce.
Moi qui recherchais quelque chose d’un peu exceptionnel et spécial, j’allais sûrement être comblé.
Ni une, ni deux, je faisais mes valises et me décidais à partir vers ce nouvel horizon, comptant y rester 1 mois ou 2 avant de devenir ambassadeur aux Pays Bas……

Apparence physique :

Alors là, si vous voulez du stéréotype, vous allez en avoir ! (Malheureusement)

Je suis très grand, environ 1m88, plutôt mince, 78 kilos, ma peau est très pâle. J’ai les cheveux courts, d’un blond très clair et lumineux -bien-entendu- , et pour couronner le tout ; mes yeux sont bleus. Ce n’est pas vraiment ma faute… Une néerlandaise et un allemand pour parents, plus la génétique, ça peut faire des dégâts...

On m’a toujours dit que j’étais très beau. Euh ? Vraiment ? Je ne trouve pas…
Et comme nous désirons toujours ce que nous n’avons pas, j’aurais préféré être moins grand, moins blond, et avoir des yeux verts ou mordorés. La nature est mal faite… Enfin, ça aurait pu être pire. En fin de compte, je pense que je suis plutôt satisfait… Enfin, je pense !

Mais bon, mes jambes, au lieu d’être interminables, auraient pu être légèrement moins longues, et peut-être aurais-pu être un peu plus musclé ?
Et puis ce regard bleu glacier, froid, gelé au zéro absolu !? Combien de femmes ou d’amis en devenir a-t-il fait fuir ? Je ne les compte plus…

« On se perd dans son regard… Mais c’est un réel voyage sur la banquise arctique qu’il nous fait vivre en nous fixant droit dans les yeux ! » Torkild Sørensen, ex-petite amie danoise.

« Il n’y a aucune chaleur dans ces yeux là… » Anna Rittuti, ex-petite amie italienne.

Mes yeux sont de forme assez allongée, sur mes paupières, mes cils sont blonds, pratiquement invisibles. Il en est de même pour mes sourcils. Mes pommettes sont légèrement marquées, mes traits sont fins et mes lèvres sont pâles.
Au centre de mon visage, mon nez n’est ni trop long ni trop court, son arrête est fine, j’ai malgré tout une petite particularité, de profil, mon nez est parfaitement droit et rectiligne.

Et il parait que mon sourire est toujours énigmatique… On se demande souvent ce qui se cache derrière mon « masque ». Je ne pense pas avoir grand-chose à cacher… ? Et pourtant c’est généralement ce que l’on me reproche ; d’être trop mystérieux.

Caractère :

« Calme, digne et loyal, je suis fière de Koenraad », Katrijn Van Wynendaele-Von Uelzen.
Ah bon ? Ma mère est fière de moi ? Elle ne me l’a jamais montré…

« Une saloperie d’aristocrate », Jorge Hassdentefel, étudiant.
J’adore qu’on me dise ça !

« Koenraad aime le luxe, mais s’en sort très mal avec les femmes… Dommage pour lui ! » Henk Von Uelzen.
Tu n’es pas mieux Henk.

« Il saura rassurer celle qui enflammera son cœur. Je le sais, derrière le masque, je suis sûr que Koenraad est un être tendre… » Rainer Von Uelzen.
Euh ? Pourquoi pas...

Je ne fais pas tellement attention aux remarques que l’on peut faire sur mon caractère, car en réalité, tous trouveront quelque chose de différent à dire. Je peux très bien être charmant avec telle jeune femme, et absolument sadique et froid avec telle autre. Mais il y a DEUX traits de caractère sur lesquels tout le monde est d’accord ; j’aime le luxe, et je suis d’une nature introvertie.

Sinon, je ne parle jamais de moi, de mon expérience naturellement, il faut me pousser un peu ; j’ai une certaine réserve vis-à-vis des autres. Mon éducation dans ce milieu bourgeois m’a appris à être courtois et poli… Tout en cherchant par tous les moyens à me faire de l’argent ! Qu’est-ce que vous croyez ? Il n’y en a jamais assez ! Je sais garder mon calme en toutes circonstances (apparemment). Je ne me mets que rarement en colère. Je dirais plutôt que je ne montre jamais que je suis sur le point d’exploser de rage, je garde tout à l’intérieur.

On me dit toujours que je ne sais pas y faire avec les femmes. Bah… Je me sens un peu gauche parfois et je ne sais pas vraiment comment me comporter. Et en plus je suis très exigeant, alors c’est assez compliqué…

« Il a été mon supérieur pendant 2 ans, bilan : Je sais qu’il s’appelle Koenraad Von Uelzen, qu’il est allemand et néerlandais, qu’il doit avoir 27 ou 28 ans, qu’il apprécie le golf, les échecs et… C’est tout. Nous étions amis, mais je n’en ai jamais su davantage… » Mark Staffenberg, secrétaire à l’Ambassade.
Tu n’avais qu’à me poser la question Mark !

Mais j’ai un autre problème que PERSONNE ne doit découvrir, mais au bout d’un moment, le problème s’aggrave et la vérité éclate au grand jour ; je souffre malheureusement de Troubles Obsessionnels du Comportement (TOC) qui me gênent au quotidien. Je vais jusqu’à vérifier 10 fois de suite si une porte est fermée. Je passe mon temps à compter mes pas, mes gorgées, mes aliments, pas de nombres impairs ! Les nombres impairs sont anxiogènes chez moi… J’ai bien d’autres exemples à donner, mais la liste est bien trop longue…

Si je dresse un bilan… Euh… Il n’y a vraiment rien de très glorieux…

« Non, réellement, tu n’as rien d’exceptionnel ! » Anja Van De Steele, ex-petite amie néerlandaise.

Ancien emploi/occupation : Ambassadeur des Pays-Bas à Hamburg / rentier.

Orientation sexuelle : Hétérosexuel

Poste occupé dans la prison : Gardien

Armes : Je possède un Glock 19C (acheté par le biais du marché noir), et aussi un couteau pliable à lame dentelée, facile à dissimuler et très efficace.
______________________
Comment avez-vous connu le forum ?
Mmmmh, je faisais de petites recherches, je suis tombé sur un forum, et après, ça ressemble à une expédition ; partenaire de partenaire de partenaire de partenaire et j'ai finalement atteri à SADISMUS ! Après quelques hésitations, je me suis lancé : )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maybeth Greene
9130 Propriété de Jeffie-chou
avatar

Messages : 1597
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 28
Localisation : Québec

Votre personnage
Âge: 27
Cellule/Chambre: Chambre 2
Bloc-notes:

MessageSujet: Re: Koenraad Von Uelzen... Jeu 3 Fév - 18:59

Excellente fiche. Personnage très intéressant.

Tu es évidemment accepté, petitgrand allemand stéréotypé.


_________________
Would you do it with me
Heal the scars and change the stars
Would you do it for me
Turn loose the heaven within

Nightwish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sadismus.keuf.net
Koenraad Von Uelzen
0222
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 25
Localisation : Lille, France

Votre personnage
Âge:
Cellule/Chambre:
Bloc-notes:

MessageSujet: Re: Koenraad Von Uelzen... Sam 5 Fév - 13:22

Danke ! : )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Koenraad Von Uelzen...

Revenir en haut Aller en bas

Koenraad Von Uelzen...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sadismus Jail :: Avant de vous faire châtier :: Dossiers personnels :: Employés validés-