AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Maybeth Greene [psycholoque]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Maybeth Greene
9130 Propriété de Jeffie-chou
avatar

Messages : 1597
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 28
Localisation : Québec

Votre personnage
Âge: 27
Cellule/Chambre: Chambre 2
Bloc-notes:

MessageSujet: Maybeth Greene [psycholoque] Jeu 14 Jan - 16:29

Lien vers l’ancienne fiche

Nom : Greene
Prénom : Maybeth
Matricule : 9130
Âge : 27 ans
Sexe : F
Date de naissance : 14 Février
Origine : Américaine

Histoire : Quand j’ai commencé à travailler à Sadismus, c’était pour me lancer un défi. J’ai toujours été une femme très craintive. J’avais vécu certaines expériences qui m’avaient laissées … traumatisée. Ça en avait fait rigoler plus d’un, que je veuille me lancer dans une carrière en psychologie. Mais j’ai mené mon bout. Sadismus, c’était un moyen pour moi d’exorciser mes peurs. Elles se trouvaient toutes réunies là dans le même endroit.

Si ça ne vous dérange pas, j’aimerais mieux ne pas m’étendre sur ces éléments de mon passé. C’est terminé, je ne suis plus la même à présent. Et si je peux me permettre, cela ne vous regarde absolument pas. Ma thérapie de choc a fonctionné et je suis devenue plus forte. Donc enfin … voilà comment j’en suis venue à venir travailler dans cette prison. J’y ai passé deux ans et je crois que mes services ont été appréciés tant des détenus que des membres du personnel. Étrangement, j’avais appris à me sentir chez moi dans cet endroit.

Je m’étais lancée dans un projet qui aurait sûrement été le projet de toute ma vie s’il n’y avait pas eu cet incendie à la prison. J’avais … quelque chose en tête. J’avais entrepris de psychanalyser un des prisonniers. Il y avait des choses en lui qu’il fallait à tout prix déchiffrer. Enfin bon. J’avais obtenu une permission spéciale de l’ancienne direction pour que la thérapie se déroule hors de la prison, dans un environnement semblable à celui où le sujet avait passé son enfance. C’était sur l’île, bien entendu. Ceci étant dit j’étais en train de plancher sur de la paperasse quand j’ai entendu les bruits des explosions. Ça n’a pas pris beaucoup de temps avant que le haut de la colline se transforme en torche. J’ai vu la prison brûler. J’ai vu ma carrière à Sadismus partir en fumée.

Je me suis retrouvée au chômage. J’en ai profité pour voyager un peu. Je n’avais jamais rien vu d’autre que ma région natale et le petit coin de l’Allemagne où nous nous trouvons. J’étais allée suivre un séminaire de perfectionnement, quand vous avez laissé un message sur ma boîte vocale. C’est pour cela que j’ai mis plus d’un mois à vous contacter. Mais quand j’ai eu votre message, j’ai téléphoné tout de suite. Ça a été une surprise très … inattendue. Je dois le dire.

Apparence physique : Je suis une femme de grande taille, environ un mètre 78. J’ai la peau pâle, presque translucide. Disons que même si j’ai passé des mois hors de mon bureau, ça ne se voit absolument pas : j’ai toujours l’air d’un fantôme qui souffrirait de sous-alimentation. Parce que je suis très maigre sous mes vêtements. Ça ne se voit probablement pas vraiment, parce que je porte rarement des vêtements ajustés. Comme je le dis souvent, je travaille dans une prison, pas dans un défilé de mode pour Gucci. Je ne me suis jamais réellement souciée de l’apparence que j’avais en public. Depuis deux ans, c’est un peu différent. Il m’arrive de me parfumer ou de passer quelques minutes à hésiter entre deux tenues, ce qui ne m’arrivait jamais, avant. Quand je travaille, je porte toujours des tailleurs élégants. À noter que mes tailleurs comportent des pantalons et non des jupes, élément vestimentaire que je ne porte que rarement. J’ai les yeux bleus, d’un bleu presque surnaturel. Ils sont si clairs et si pâles qu’on dirait de la glace. J’imagine que ça contribue à me donner un air de poupée de porcelaine fragile qu’on pourrait casser d’une simple pichenette.

Caractère : J’ai beaucoup changé, durant les dernières années. Si vous m’aviez vue quand j’ai commencé à travailler pour les sœurs Wächterin ! J’avais l’air d’une enfant effrayée qu’on aurait larguée au beau milieu d’une meute de loups. Je ne me sentais bien que dans mon bureau et encore, certains de mes patients m’effrayaient considérablement. À tout instant, je craignais qu’on ne s’en prenne à ma vie. Vous l’aurez deviné, je ne suis pas quelqu’un d’agressif. Si on m’attaque, je réponds comme un dictionnaire de psychologie. C’est un des aspects de ma personnalité qui empêchent les gens d’éprouver beaucoup de sympathie pour moi : je ne suis pas un modèle de chaleur humaine et j’essaie de rester le plus possible loin de mes émotions, de ne pas les laisser paraître. C’est agaçant, pour certains. Je suis plus froide qu’autrefois, je me laisse moins toucher par les histoires de mes patients. Et je suis dotée d’un esprit professionnel très fort : je ne mélange pas le travail avec quoi que ce soit d’autre. Certains collègues, avec qui j’ai déjà travaillé ici, vont probablement me trouver plus distante qu’autrefois. Mais est-ce un mal ? Je ne crois pas. J’aime mon travail, il me permet d’avancer et de travailler tant sur ma vie que sur celle des autres. J’aime mon travail plus que tout au monde.
NB. Notons que Maybeth baratine bien lors de son entrevue. En fait, elle est aussi craintive qu’autrefois, elle n’essaie que de se convaincre du contraire, et les autres par le fait même. Dès qu’elle reverra Jefferson, son sang froid disparaîtra comme Sadismus dans les flammes. MHAHAHAHAH !

Ancien emploi/occupation : Psychologue.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.

Poste occupé dans la prison : Psychologue en milieu carcéral.
Armes : Dans le tiroir de mon bureau, je cache un pistolet. On n’est jamais trop prudent.
______________________
Comment avez-vous connu le forum ? Je l’ai créé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sadismus.keuf.net
Jefferson
645987 Éternel frustré
avatar

Messages : 724
Date d'inscription : 13/01/2010

Votre personnage
Âge: 35 ans
Cellule/Chambre: 1
Bloc-notes:

MessageSujet: Re: Maybeth Greene [psycholoque] Jeu 14 Jan - 16:43

Validée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maybeth Greene [psycholoque]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sadismus Jail :: Avant de vous faire châtier :: Dossiers personnels :: Employés validés-